A Christmas Carol / Un Chant de Noel – Charles Dickens

 

Les fêtes de fin d’année se rapprochent à grands pas ! Ce pourquoi je vous partage aujourd’hui une de mes lectures favorites pour Noël.

Et oui, je vais vous parler ici d’Un Chant de Noël (ou a Christmas Carol en anglais), le premier conte écrit par Dickens.

Charles Dickens (1812-1870) est un auteur anglais, considéré comme « le plus grand romancier de l’époque victorienne ». Il fut un infatigable défenseur du droit des enfants, de l’éducation pour tous, de la condition féminine et de nombreuses autres causes, dont celle des prostituées.
Dickens a été traduit dans de nombreuses langues, avec son aval pour les premières versions françaises. Son œuvre, constamment rééditée, connaît toujours de nombreuses adaptations au théâtre, au cinéma, au music-hall, à la radio et à la télévision (cf : Le drôle de Noel de Scrooge, Disney, 2009)

Un Chant de Noël, publié en 1843 fut le premier et le plus célèbre des contes écrit par Dickens.
Son protagoniste, Scrooge, reste sans doute le personnage dickensien le plus universellement connu.
Ce conte de Noël se divise en cinq couplets. Dickens fit des lectures publiques de ce conte de Noël, comme il le fit pour certaines de ses autres oeuvres.

 

Des illustrations furent commandées par Dickens lui-même pour Un Chant de Noël

 

L’histoire se déroule la veille de Noel : Scrooge, le personnage principal, est un vieil homme aigri, riche et égoïste. Les habitants le connaissent par sa méchanceté. En rentrant chez lui ce soir là, il reçoit la visite du fantôme de Marley, son défunt associé. Marley lui annonce qu’il aura durant la nuit la visite de trois esprits : l’esprit des Noëls passés, l’esprit des Noëls présents et enfin, l’esprit des Noëls futurs..

Ces trois esprits vont amener Scrooge à prendre conscience de ses erreurs passées et le pousser à devenir un homme meilleur avant qu’il ne soit trop tard et qu’il meurt seul, comme Marley.  Le vieil homme va être forcé d’effectuer une introspection express, ce qui ne va se révéler ni simple ni très agréable..

Ce court conte est très agréable à lire, surtout pendant la période des fêtes de fin d’année. D’un point de vue général ce conte est une nouvelle de Noël mais Dickens reste un auteur engagé qui critique, au fond, la division des classes sociales en Angleterre. Il se lit facilement et rapidement, c’est une lecture très agréable qui peut associer macabre et comique : le mélange parfait pour passer un très bon moment près de la cheminée (ou pas).
J’ai passé un très bon moment en lisant ce petit conte il y a quelques années pendant l’hiver, je le recommande à tous, petits et grands sans modération ! J’attribue sans hésitation  une note de 5/5 à ce petit conte qui vous fera réfléchir tout en savourant une bonne lecture hivernale !

Personnellement, je vous conseille l’édition « livre de poche » qui contient une brève introduction très intéressante et enrichissante sur l’auteur et le contexte d’écriture et de publication de l’oeuvre.

Vous pouvez aller y jeter un oeil  ici.

Bonnes et nombreuses lectures à vous, Mina.

Tu as lu ce conte ? dis nous ce que tu en as pensé en commentaire !

Laissez un commentaire